Clubs du coin: Teyran Bike34 | CycloClub Castries | Flèche du Midi | V.C. St Mathieu de Tréviers | Team Sudvelo | A.C. Montagnac

 Forums AC Clapiers :: Tribune
Bienvenue Invité   
Poster une réponse
 Sujet :L’évasion à la carte pour mes détracteurs... 30-09-18 10:12 
Gérald

Invité

Pour les gens que j’agace en postant mes compositions de parcours sur ce forum public, je suis désoler, pour l’instant je n’est pas d’autre support de diffusion pour les gens qui suivent mes « évasions à la carte », et qui me connaissent que sous le nom du club AC Clapiers.

Pour ces gens que j’irrite, il faut savoir qu’il a malheureusement des cyclistes route qui ne sont plus apte à monter sur un Vélo, soit pour cause d’une grave maladie, une mauvaise chute, ou simplement contraint par le poids des années, à ne plus pouvoir parcourir des itinéraires sélectif pour trouvé la quiétude des routes paisibles.

Sur le forum privé AC Clapiers, quand j’en avais l’axé, j’avais ouvert un sujet sur l’état de santé d’un cycliste super randonneur du MUC, il faut savoir que cette personne ce connecte régulièrement au site AC Clapiers pour lire les comptes rendu des B.R.M et les propositions de parcours qui sont la force de l’envie.

Alors, je vous en pris, pour tous ces gens là, donnez leurs cette liberté de regarder ailleurs, avec une évasion à la carte.

Je reposte l’éditorial de Yves Blanc, rédacteur en chef du magasine le Cycle.

Édition N° 499 du mois de Septembre.

Un extrait de l’édito :

Davantage un outil de préparation et de découverte que de guidage, une fois dépliées, les cartes réveillent en nous cette soif de liberté empreinte d’une certaine poésie. Il y a quelque chose de sensuel à effleurer du doigt, au gré des courbes des reliefs, les lignes jaunes d’une départementale ou blanches d’un chemin vicinal. Sur les cartes Michelin, l’imagination du cycliste vagabonde entre chevron et surlignages verts, entre constellation de lieux dits et hameaux. Une cote à 12 %, un pont Romain, une petite auberge, un cimetière pour remplir son bidon composent les prémices d’une aventure que l’on esquisse dans sa tête au risque de se perdre. Comme le vélo, elles font ressurgir les souvenirs d’une enfance parfois buissonnière à l’époque où notre regard s’évadait sur les cartes qui ornaient les murs de la classe ou dans les manuels de géographie.

Pour reprendre une ancienne publicité de Michelin, les cartes routières sont faites pour regarder ailleurs....

Citer
Poster une réponse
Page # 


Powered by ccBoard