Clubs du coin: Teyran Bike34 | CycloClub Castries | Flèche du Midi | V.C. St Mathieu de Tréviers | Team Sudvelo | A.C. Montagnac

 Forums AC Clapiers :: Tribune
Bienvenue Invité   
Poster une réponse
 Sujet :Re:Virée entre Larzac et Aigoual... 18-09-18 10:36 
Yannick COSTES
Messages: 108
Lieu: LAVERUNE

Une superbe ballade sur un parcours équilibré. Du coup, le circuit est abordable même pour des cyclos en manque de kilomètres ou convalescent.

Rejoindre le sommet de l’Aigoual en partant du Larzac ce n’est pas classique. Pas chaud, pas trop frais, une météo de rêve ! Les coupes vent et manchettes ont vite fini aux fond des poches. A croire que l’organisateur a mis le pied gauche dans la grotte … de Lourdes !

Ce moi de septembre est une fête pour les cyclistes. Il reste encore quelques week-end avant de promener les vestes thermiques autour du Pic. Certains week-end seront gâchés par le boulot, mais bon … Il faut aller cotiser.

Citer
 Sujet :Virée entre Larzac et Aigoual... 17-09-18 12:39 
Gérald

Invité

Bonjour à tous.

Allez zou, un petit commentaire d'une virée entre Larzac et Aigoual.

Au départ du Caylar à 8h, nous étions 6 partants, ah cette fois-ci il avait que des garçons.

11° c’est la température au démarrage avec beau temps et ciel bleu, le gilet coupe-vent avec fines manchettes on été nécessaire .

Pour la direction du Mt Aigoual, nous avons fait une petite variante pour découvrir ou redécouvrir sur le causse du Larzac, le secteur coté Le Cros, direct. Sorbs, Luc, et la col de la Barrières.

Et bien comme dit si bien notre ami Freddy, « on n’est jamais bien servie, sur un plateau ».

Le nom Virenque vous connaissez tous, ouais mais tout la haut perdu au fond d’un ravin, quand on s’imagine rouler pénard pour arriver sur le col de la Barrières (809m) qui se trouve dans l’altitude moyenne du causse du Larzac.

Et bien ça été la surprise du début de notre virée entre Le Cros et Le Luc et via Homs le col de la Barrière, une longue descente pour voir au fond du vallon le ruisseau de Virenque, et aussitôt vue après un passage d’un pont la remonté aussi longue que ce que l’on venait de descendre.

Le ruisseau Virenque en été, et qui devient une grosse rivière dans les épisodes cévenols, pour devenir un affluent de la Vis au Camp d’Alton dans le Cirque de Vissec.

Pour le restant le l’itinéraire, c’est presque du recuit, la belle descente de Sauclières à St Jean de Bruel, pour emprunter la très longue ascension jusqu’au sommet du Mt Aigoual.

Très longues 38km de grimper, mais tout en douceur, ce qui nous a laisser le temps d’admirer les paysages de la magnifique vallée de la Dourbie, et aussi de bavarder ce que j’ai pu partager avec mon ami le cirque Jean Richarte, (Heu bon!!, si Olivier Brunel vient dans nos virée, Jean à beaucoup de questions techniques Vélo à lui soumettre!!).

Pour arriver au sommet des 1567m après l’Espérou et le col de la Sereyrède nous sommes passer par la route réservée au Vélo et piétons.

Sur l’observatoire, à la terrasse du bar restaurant, du fait qu’il n’y avait pas un « pet » de vent et un grand soleil, nous avons eu la chance d’avoir la meilleure table avec vue panoramique sur 360° et en particulier un visuel sur l’étang de l’Or avec la Méditerranée (« Lou Cabanier » présent dans l’équipe, qui jure avoir vu sa paillote, même qu’il a rajouter avoir aperçu le reflet des sauts de muges). Tout cela le temps de notre pause Perrier et Coca, associés à une tranche de citron.

Descente et passage par Prat-Peyrot, le plein de bidons à la source de la Sereyrède, arriver à Camprieu et sa rivière du Bonheur, pour filer sur Lanuèjols.

Et c’est dans ce secteur du Causse Noir, que les caprices des tracer Openrunner on servit les gens de malice pour raccourcir et supprimer la difficulté d’un profil vallonné, pour nous amener sur la route de ses aïeux, la route qui descend du Hameaux de Montjardin dans les gorges du Trévezel. Et bien comme quoi les improvisations ont du bon, ça été une première pour moi, une route inconnue dans mon répertoire, qui par sa très sévère pente, mérite un retour mais en sens inverse, avis aux amateurs.

Ce profil descendant tout le long du Tévezel, nous l'avons eu jusqu’au superbe village de Cantobre construit sur un énorme piton rocheux.

La traversée du village de Nant, pour la dernière difficulté de remonter sur le causse du Larzac, par la D55 et le hameau Les Frayssinet-Bas.

Une ultime longue ascension qui a laisser des traces, peu être heu ! enfin je dit ça que ça, mais je dit rien, je connaît « Lou Cabanier) qui c’est retrouvé pénaliser par le poids de sa cartouchière pleine, faute de ne pas avoir osé provoquer son ami le cafetier de Lavérune actuellement au top de sa forme.

Lou Cabanier : Cyril Marques.

Le cafetier de Lavérune : Yannick Coste.

Merci pour la vidéo, à Loîc Chauvin.

Merci à Stéphane Jouvenel avec son nouveau Vélo BMC.

Merci pour les croissants, à Jean Richarte, avec sur le Vélo ses discussions illimités et conviviales.

Amicalement.

Gérald.

 

 

Citer
Poster une réponse
Page # 


Powered by ccBoard