Clubs du coin: Teyran Bike34 | CycloClub Castries | Flèche du Midi | V.C. St Mathieu de Tréviers | Team Sudvelo | A.C. Montagnac

10.05.2008 06:20:22
YannickC

head

Au cours des discussions hivernales un projet est né : parcourir la Corse à vélocipède. Le périple est estimé à 1000 bornes. 19 personnes ont adhéré au projet.

Ce samedi 10 mai, nous partons de Clapiers, en vélo, prendre le bâteau  à Marseilles.

Le premier compte rendu est rédigé de la cabine 10 car ici c’est étroit.

 


Les participants:

Dominique Gerald Gilles Yannick Jean-Luc

Cyril Luc Jose PatrickB PatrickG

Roger Thierry jean-michelAlain Gerard as_du_volant

Maryline_Elisabeth

Feu_vertCe matin le départ est pris à 9h05 sous un ciel gris.

Aujourd’hui ce n’est pas la saint Patrick, jugez plutôt : Patrick B prend le départ malgré un abcès dentaire soigné la veille et une grippe. Il en faut plus pour le décourager. Patrick G signe la première avarie : bris de porte bidon à Jacou. Le chatterton a tenu tout le séjour.

 

 

CrevaisonLa deuxième avarie est pour Dominique : crevaison sur un pneu Vittoria neuf. Affaire à suivre.

Le périple se poursuit avec un coup de pétard tiré par Marc ce coup ci. Décidément les pneus sont bien fragiles.

 

Une fois le Rhône passé, on effectue la traversée d’Arles sous un grand soleil et la circulation.

Les filles s’absentent pour faire les courses ; nous espérons les retrouver grâce au téléphone portable. Petit problème, tous les téléphones sont dans le camion : c’est sot !

José continue son festival, il emmène le paquet à 34-35 km/h jusqu’à Istres.

Les filles nous retrouvent sur la route, et font taire la légende sur le sens de l’orientation féminin et leur capacité à lire une carte.

RavitoLe pique nique est pris sur le chemin des Barboussades au milieu des sapins avec vue sur l’étang de Berre, où nous rencontrons un groupe de cyclistes vauclusiens en partance pour un périple en Corse, mais au départ de Bastia.

Le déjeuner terminé, on entame une courte descente sur Martigues. On profite de la Venise provençale le temps de siroter un café.

On reprend la route direction Sausset les pins, Carry le Rouet puis la cote du Rove, la dernière difficulté du jour, le tout avec un fort vent de sud-est qui fait le bonheur des surfers mais pas celui des cyclistes. La traversée du quartier de l’Estaque se fait dans l’odeur des chichis qui éveillent l’appétit de Cyril. Il reste 10 km pour rejoindre le port de la Joliette. Dominique, le régional de l’étape fait le guide.

Quai presque vide, on accède rapidement à l’aire d’embarquement. Là, le folklore commence. Débarbouillage en règle dans les toilettes communes du quai d’embarquement malgré le vent soufflant dans la rue du quai. Vidage du camion où Jean-Michel organise le chargement des vélos fraîchement rangés dans leur housse. A la fin du chargement Marc nous fait un coup de stress :

Le Cervélo a le sommeil léger, il est fait pour être sur la tête, pas dessous.

Chargés comme des mules on se dirige vers les passerelles d’embarcation du Pascal PAOLI, très surpris de voir un navire aussi beau et propre, avec Canal +, chambres insonorisé, pas de roulis, donc pas besoin de Notamine.

Après le repas, Patrick B s’endort sur sa chaise, il a pris 33 ans dans l’après midi à moins qu’il n’ait terminé son retour de Brest.

Promenade sur le pont et de retour Marc se souvient du digicode qui ouvre sa cabine mais pas du numéro de celle-ci.

Zut ! Il ne faudrait pas réveiller les deux légionnaires qui dorment à côté. Je les ai croisés à l’embarcation, les malabars n’avaient pas l’air commode.

Une fois le problème résolu, un coup d’œil aux résultats de la journée du championnat de football et tout le monde s’endort. Même Gilles qui a oublié sa veilleuse.

La carte et le dénivelé, par Jean Michel V.

carte01

Profil1

 


  Corse | 2008
 

Ajouter un Commentaire

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis, poser une question, ajouter un complément d'information...

Code de sécurité
Rafraîchir