Clubs du coin: Teyran Bike34 | CycloClub Castries | Flèche du Midi | V.C. St Mathieu de Tréviers | Team Sudvelo | A.C. Montagnac

12.05.2008 06:21:32
YannickC

headRéveil humide mais sans pluie après une bonne nuit de sommeil.

Petit déjeuner à 7h45 et là, la pluie s’invite. Aucune alternative possible, il faut faire l’étape.

On s’élance dans l’ascension du col de Vergio où l’on se groupe tôt pour former le gruppetto, ce qui nous laisse le temps de voir des salamandres corses sur la route.

 


 

thumb_Salamandre_Corse
Salamandre Corse

Les filles sont postées au 11ème kilomètre, au sommet du col : 1477m, 4°C et toujours la pluie. Quelques uns basculent directement, d’autres prennent imperméables et gant sec.

CrevaisonDans la descente le groupe se disloque : Patrick G crève deux fois avec deux pneus Vittoria Rubino différents ! Dominique aurait-il « refourgué » son stock ?

Une contracture au dos oblige Cyril à renoncer, il monte dans la voiture. Par la suite il nous sera d’un grand secours en faisant sécher nos gants sur la ventilation de la voiture d’Elisabeth.

 

 

Un regroupement est improvisé dans un débit de boisson très couleur locale, où quelques autochtones regardent d’un œil effrayé cette bande d’extraterrestres surgie de la tourmente et s’agglutinant devant le feu de cheminée. José et Patrick B alias Paolo BETTINI ou taureau assis préfèrent ne pas s’arrêter et filer le plus vite possible à Solenzara par la N200. Gérald et Yannick arrivent en fin de groupe avec Patrick G et ne s’arrêtent pas. Gérald fixe un point de regroupement plus bas dans la plaine à Corte. Une partie plus plate donne la possibilité de se réchauffer avant d’entamer la route de la Scala di Santa Regina, voie sinueuse dotée de multiple points de vues sur les gorges formée par le Golo. Très beau spectacle, même sans soleil.

 

Route_Santa_Regina Golo

 

thumb_Route_Santa_Regina_bis
Route Santa Regina

 

Il s’en suit l’ascension du col d’Ominanda permettant de basculer sur Corte (441m).

Là une décision s’impose : continuer par l’itinéraire prévue par les cols de Belagranajo et d’Erbajo ou par la N200 comme nos deux compères. Pour Gérald la question ne se pose pas c’est le parcours prévu. Alain le suit. Le reste des troupes s’organise comme il peut pour rejoindre Solenzara via la N200 sous un déluge, mais avec une température moins rigoureuse.

A l’arrivée, le gérant s’emmêle les crayons dans les réservations et nous fait languir la douche.

 

thumb_Solenzara


L’après-midi se poursuit par un méga pique-nique à 17 dans les 20m² du plus grand des bungalows, où tout le monde revit cette journée dans la convivialité. La pluie se calme pour accueillir nos deux compères. Alain a chuté, heureusement sans gravité, quant à l’indémontable Gérald tout baigne, même le compteur.

Avoue qu'c'est quand même une drôle d'heure pour arriver, surtout de ce temps-là.
Ah ! Les voyageurs c'est fait pour voyager, le temps n'a rien à voir là-dedans.


M. Audiard

 

Tout ce qui ne tue pas rend plus fort. Soit ! Puisque notre journée ne s’est pas terminée dans une bière, celle d’une bière finira la sienne en nous ! Direction le centre de Solenzara où Gilles cherche le clocher de l’église, sûr de trouver un troquet en face. Finalement c’est une terrasse sur le port qui nous accueille. La Corse est pleine de surprises et la nature est bien faite. Malgré la plaine extra plate de Solenzara, nous découvrons une magnifique vue sur des gorges à peine hâlées en ce début de saison estivale ; elles sont aussi profondes mais plus lisses que celles de la route de Santa Régina. La bienveillance de mère nature l’a spontanément placée près des myopes et légèrement en retrait des presbytes naissant. A peine le temps de ce remettre de nos émotions et nous vivons un grand moment d’injustice. La serveuse apporte nos boissons et une banale histoire de rondelles de citron dégénère en délire presque collectif. En effet, un seul d’entre nous est resté muet sur ce coup là. Et pourtant Elisabeth surgit de l’intérieur du troquet comme un diablotin de sa boite et sermonne Thierry. C’est du Feydeau.

Le repas du soir est pris sur la terrasse d’un bungalow. Au menu : Tajine présidentielle a l’organisation Marqués. Un grand moment de convivialité, où l’on apprend que l’un d’entre nous a oublié une paire de bas dans la salle bain. Après enquête il s’agit de Yannick ou José. Ces effets ne se portent-ils pas avec les jambes rasées ?

La carte:

thumb_Eviza-Solenzara

Le profil de Jean Michel V.:

Profil3


Note: le titre de cet article a été suggéré par Gérald et partagé par tous.

 


  Corse | 2008
 

Ajouter un Commentaire

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis, poser une question, ajouter un complément d'information...

Code de sécurité
Rafraîchir